27 Août 2013        

L’Inde en tant que destination offshore pour les français

Mondialement, l’Inde fait partie des destinations classiques pour l’outsourcing. Cependant, il a été constaté que les entreprises françaises ayant tenté l’expérience de sous-traitance de projet web au sein des SSII indiennes ont rencontré quelques difficultés caractéristiques.

L’outsourcing en Inde et ses difficultés caractéristiques

Quelque soit la destination offshore sur lequel se porte le choix de l’entreprise, il y a toujours des obstacles au niveau de la culture à surmonter. Effectivement, c’est là tout l’enjeu de l’outsourcing, et qui le différencie grandement de son homologue nearsourcing. En Inde, outre cette difficulté générique, l’insuffisance des ressources humaines en termes de quantité et de profits pose aussi problème. Effectivement,  le nombre de diplômés par année s’élève à un million qui se répartit dans plusieurs secteurs. Le problème, c’est qu’il y a encore une carence notable de profils expérimentés. S’il y est donc aisé de trouver des informaticiens dans le développement java, il est plus ardu de dénicher des spécialistes ayant plusieurs années d’expériences, et ce, dans de nombreux domaines.  D’autre part, le taux d’inflation en Inde ne cesse d’augmenter et selon les statistiques de la banque centrale indienne, cette tendance n’est pas sur le point de s’inverser. De plus, il y a un véritable danger qui est représenté par le turn over élevé des entreprises de services indiennes. Effectivement, les jeunes salariés sont contraints de changer de boite puisque les employeurs sont bloqués dans des contrats à prix contrôlés sur plusieurs années et ne sont donc pas en mesure de répondre à leur requête. La principale conséquence de cette situation est l’impossibilité de respect des clauses du contrat initial, notamment si c’est un chef de projet clé qui quitte la société.

L’autre difficulté et non la moindre, est la maîtrise de la langue anglaise qui reste encore imparfaite même chez les sortants des universités. Les populations techniques ont encore beaucoup de difficultés, notamment du côté de l’accent qui est très fort chez les indiens. Il va sans dire que cela peut porter préjudice à la qualité des services offerts. Le prochain problème se pose sur les pratiques managériales utilisées dans les entreprises indiennes. Ces dernières ne possèdent pas d’organigramme avec  les responsabilités claires des managers et le niveau managérial n-1 n’existe pas. Les postes décisionnels ne peuvent donc être délégués et la polyvalence des tâches n’est pas pratiquée. Et vu qu’il y a beaucoup de jours fériés dans ce pays, les décisions risquent d’être souvent retardées. D’ailleurs, sur ce point justement, les fêtes religieuses sont très nombreuses, à tel point que l’absentéisme causé par cela peut influer sur la production. Enfin, le risque géopolitique n’est pas à négliger, vu que des divergences sont constatées entre les populations du nord et du sud, conduisant à des manifestations immobilisant toutes les activités salariales.

En conclusion, toutes ces difficultés sont autant de coûts cachés qu’il faudra prendre en compte et comparer à une solution récurrente. D’ailleurs, de nombreux groupes français ont été déçus de l’externalisation offshore en Inde. Bien sûr, ce pays possède beaucoup d’atouts malgré tout, mais les clients potentiels ont tout intérêt à dresser un bilan économique très lucide de leur projet avant de s'engager.

Source : The Duquesne Group

Commentaires

Articles similaires

Les critères pour sélectionner son rédacteur web

Nombreux sont les clients qui sont tombés sur des prestataires en rédaction web peu...

Les publicités sponsorisés: Quelles sont les atouts pour une entreprise ?

Une entreprise a la possibilité de développer son activité par le biais d’une publicité...

Créer un site web professionnel

  De nos jours, posséder un site internet professionnel devient un investissement pour les...

A propos de l'auteur

destinationoffshoremada